Histoire du chocolat

Avant le chocolat, il y a d'abord le cacao... Plongez dans l'histoire du chocolat...


Le cacaoyer est un arbre de 4 à 8 mètres de haut qui poussait depuis des millénaires dans les forêts vierges de l'Amérique centrale, bien avant que les européens n'arrivent.

Cet arbre produit des grappes de petites fleurs blanches. Certaines deviendront un fruit appelé la cabosse qui mesure environ 20 cm et contient de 20 à 50 graines.

Les fèves de cacao sont extraites de la cabosse et doivent fermenter plusieurs jours avant d'être séchées.

Après un bon séchage, les fèves de cacao peuvent être torréfiées puis broyées.

Vient ensuite le tempérage qui est l'art de faire passer le chocolat de l'état liquide à l'état solide.

Le chocolat est chauffé à une température adaptée jusqu'à fusion du beurre de cacao, puis il est refroidi.
 
Il existe 3 catégories de chocolat :
  • Le chocolat noir : mélange de poudre et de sucre, de beurre de cacao et de lécithine de soja.
  • Le chocolat au lait : contient 30% de beurre de cacao, 65% de sucre, du lait en poudre et de la lécithine pour la conservation.
  • Le chocolat blanc : mélange de beurre de cacao, de lait en poudre, de sucre et de vanille.
Les premiers à cultiver les cacaoyers furent les Mayas (200 à 900 ap JC) dans la presqu'île du Yucutan (Mexique).

La culture du cacaoyer perdure jusqu'aux aztèques (1300 à 1500 ap JC) et à cette époque ils préparent une boisson chocolatée appelée xocoalt en broyant les fèves de cacao et en les mélangeant avec des piments, du gingembre et du miel.

Le tout est ensuite bouilli avec de l'eau chaude et battu avec un fouet afin de le rendre mousseux.

En 1519, Hernan Cortes, conquistador espagnol débarque sur les côtes aztèques et en 1528, il retourne en Espagne et y ramène entre autres, les fameuses fèves de cacao. La consommation du chocolat se propage d'abord dans le pays puis atteindra peu à peu le reste de l'Europe.

La fabrication du chocolat, longtemps artisanale et réservée aux plus riches s'industrialise en Europe dès le 18ème siècle et permet au chocolat de devenir enfin un produit répandu et accessible à tous. Depuis, le chocolat connaît un succès populaire qui ne s'est jamais démenti. On le dit aphrodisiaque, euphorisant et on dénombre plus d'une centaine de substances anti-oxydantes qui possèderaient de multiples vertus : stimulant cardiaque, décontractant…

En effet, le chocolat contient de la théobromine et de la caféine qui lui confèrent des propriétés dynamisantes.
Découvrez notre boutique chocolats